mardi 20 août 2019
Accueil / A la une / Département du Centre : des localités de Cerca-la-Source, Thomassique, Lascahobas accèdent à l’eau potable

Département du Centre : des localités de Cerca-la-Source, Thomassique, Lascahobas accèdent à l’eau potable

Visite d’une infrastructure hydraulique dans la commune de Thomassique

Dans la perspective d’assurer l’alimentation en eau potable et l’assainissement en milieu rural en Haïti, la DINEPA, à travers l’Office Régional d’Eau Potable et d’Assainissement (l’OREPA-Centre), avec le support de la Banque Mondiale, a jugé opportun d’intervenir entre autres, dans 4 localités du Haut Plateau central en proie à des difficultés d’accessibilité à une eau de qualité.

Les localités de Los Cacahos et Biassou sont approvisionnées en eau potable   

Au niveau de la commune de Cerca-la-Source, précisément dans la localité de Los Cacahos, la DINEPA a procédé à la réhabilitation d’un Système d’Adduction d’Eau Potable (SAEP). La nature des travaux consiste à réparer partiellement une ligne d’adduction et ouvrage en ligne, 2 réservoirs (180 m3 et 130 m3) et à construire un kiosque. Parallèlement, le SAEP de Biassou a été aussi réhabilité. Il est constitué notamment de : 9 fontaines, 10 kiosques, un réservoir de 55 m3, un captage, une ligne d’adduction et ouvrage en ligne. Aussi, il est prévu la construction d’un bloc sanitaire et 50 branchements au niveau des 2 localités susmentionnées. Le coût total des travaux est estimé à 40, 417, 384.00 gourdes.

Le Maire principal de Cerca-la-Source, M. Castel APOLLON, a remercié la DINEPA lors d’une entrevue et s’est dit satisfait des travaux réalisés. « Nous remercions la DINEPA pour la mise en œuvre de ce projet financé par la Banque Mondiale, au bénéfice des habitants de Los Cacahos et Biassou. Bien avant ce projet, l’accès à l’eau potable représentait un véritable défi. L’eau utilisée était insalubre. Aujourd’hui, ce problème est quasiment résolu. La communauté est très satisfaite». Pour sa part, Mme. Délicieuse JEAN, l’une des bénéficiaires directes, n’a pas manqué d’exprimer ses profonds remerciements par rapport au projet qui, dit-elle, permet déjà à la population d’avoir accès à une eau de qualité et de réduire les maladies diarrhéiques.

Les localités de Boc Banic et de Casse sont alimentées en eau potable         

En effet, au niveau de la municipalité de Thomassique (localité de Boc Banic), un SAEP a été également construit. Il inclut: un réservoir de 75 m3, un système de pompage, un bureau de CAEPA (Comité d’Approvisionnement en Eau Potable et Assainissement), 6 kiosques, un forage de 200 pieds, 48 panneaux solaires, 3500 mètres linéaires (ml) de différents diamètres de conduites posées. S’agissant du SAEP de Casse (Lascahobas), il est composé de 18 panneaux solaires, 2800 ml de différents diamètres de conduites posées, 1 système de pompage, 5 kiosques, 1 réservoir de 80 m3 , un bureau de CAEPA et un forage de 200 pieds.

Station de pompage photovoltaïque au niveau de la localité de Boc Banic

Pour le Maire de Thomassique, M. Wilma FRANÇOIS, ces travaux facilitant l’approvisionnement en eau potable sont très importants pour la communauté, car ils aideront à prévenir de nombreux cas de choléra, entre autres. Toutefois, il encourage une meilleure collaboration entre la mairie de Thomassique et l’OREPA-Centre. Par ailleurs, tout en remerciant la DINEPA et la Banque mondiale, il dit espérer que les autorités parlementaires alloueront  davantage de fonds au secteur Eau Potable et Assainissement (EPA) dans le budget national, afin de favoriser plus de résultats en milieu rural.

Le Directeur Généralde la DINEPA, M. Guito EDOUARD, au cours d’une visite dans ledit Département à la mi-juillet (2019), a remercié la Banque mondiale et réitéré la volonté de la DINEPA d’améliorer l’accès à l’eau potable dans tout le pays. Parallèlement, il a montré les avantages comparatifs liés à l’utilisation de l’énergie solaire préconisée par le Président de la République, SEM Jovenel MOÏSE, lors de la construction des SAEP. Aussi, a-t-il exhorté la population en général et les membres des CAEPA en particulier, à prendre soin des ouvrages fraîchement construits et payer le service fourni, en vue de la pérennisation des réseaux. Enfin, « il faut qu’il y ait une collaboration productive avec les autorités locales (ASECS, CASECS, Maires), le Ministère de l’Environnement, pour la réussite des projets », a-t-il conclu.

Il convient de souligner que 13,900 personnes des localités précitées sont bénéficiaires des différents travaux réalisés. Ces derniers s’inscrivent dans le cadre de l’implémentation du « Programme Eau Potable et Assainissement en Milieu Rural Durable (EPARD) », financé par la Banque Mondiale. Ses principaux objectifs sont notamment : (i) d’étendre l’accès amélioré à l’eau et l’assainissement en milieu rural et dans les petites villes touchées par le choléra; (ii) de renforcer le mécanisme de prestation de service en eau et assainissement au niveau déconcentré. Ce programme touchant à sa fin en 2021, vise particulièrement les Départements de l’Ouest, Sud, Nippes, Grand’Anse et Centre.

DEPARTEMENT COMMUNICATION DINEPA 
CONTACTS : (509) 3170-5516 ; (509) 3298-2997

-FIN-

About DINEPA HT

Consultez aussi

Le Forum sur les Partenariats Publics-Privés dans le secteur de l’Eau Potable et de l’Assainissement : une grande première en Haïti

Vue de l’assistance lors du Forum Partenariats Publics-Privés dans le secteur de l’Eau Potable et ...

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *