Wednesday 22 November 2017
Accueil / Avis divers / Avis de recrutement / Unité Rurale Départementale (URD) Spécialisation administrative, commerciale et financière

Unité Rurale Départementale (URD) Spécialisation administrative, commerciale et financière

République d’Haïti
Direction Nationale de l’Eau Potable et de l’Assainissement
APPEL A CANDIDATURE
 
Titre du poste:
Unité Rurale Départementale (URD)
Spécialisation administrative, commerciale et financière.
Date:
5 octobre 2017
  1. Contexte
Considérant la loi cadre du 25 mars 2009 portant sur l’organisation du secteur de l’eau potable et de l’assainissement ;
Considérant la spécificité et l’importance du milieu rural dans le pays[1] ;
Considérant la mise en place des OREPA depuis décembre 2010 sur la base d’un découpage territorial défini ;
Considérant le transfert effectif des biens et du personnel du SNEP et de la CAMEP aux OREPA à travers la DINEPA depuis le 1er janvier 2011;
La DINEPA crée des structures déconcentrées des OREPA, dénommées Unités Rurales Départementales ou URD, chargées de la mise en œuvre de la politique du secteur EPA pour le milieu rural dans les départements du pays et l’Ile de La Gonâve.
  1. Rôles et missions de l’Unité Rurale Départementale
De manière spécifique, l’URD exerce sa mission autour de trois (03) grands axes, à savoir :
Le développement du secteur EPA au niveau du milieu rural des 10 départements du pays et de l’Ile de La Gonâve.
Cette composante implique la réalisation d’investissements, soit par la DINEPA elle-même[2], soit par des acteurs du secteur EPA notamment les ONG qui mettent en œuvre des activités en respectant les directives techniques et les modes de gestion définis par la DINEPA. L’URD sera directement impliqué dans la mise en œuvre de la composante « développement du secteur » en définissant/proposant des priorités, en réalisant des études de faisabilité, en gérant directement des projets, en assurant la supervision des travaux, en mettant en place des CAEPA ou CPE, en assurant le suivi post-projet, en réalisant la compilation de toutes les données du secteur[3], en participant à la réalisation des schémas directeurs départementaux et toutes autres tâches liées au développement du secteur. Avec le tremblement de terre du 12 janvier 2010 et le déclenchement de l’épidémie de choléra, la DINEPA a pris conscience qu’il n’y a pas de développement du secteur sans capacité à répondre à des urgences. Pour ce faire, la DINEPA s’est dotée d’un département dédié aux réponses aux urgences et les URD pourront être mobilisés pour contribuer à apporter des réponses appropriées en cas de crises menaçant directement la vie ou la santé des populations.
La régulation du secteur EPA au niveau du milieu rural des 10 départements du pays et de l’Ile de La Gonâve. Cette composante implique premièrement la définition de directives et d’outils[4] permettant d’assurer la cohérence des interventions dans le secteur EPA sur l’ensemble du territoire national. L’essentiel de ce matériel est/sera défini au niveau national, pour les localités de moins de 10,000 habitants, par le Département du Milieu Rural (DMR) de la Direction Technique (DT) de la DINEPA. Les URD seront les premiers « bénéficiaires » de ces documents de régulation ; ils devront se les approprier et devront être en mesure de pouvoir former notamment les CAEPA et CPE à leur application.
Une deuxième composante essentielle de la « régulation du secteur » concerne le prix des services liés à l’eau et/ou l’assainissement. Si pour l’heure c’est la DINEPA qui valide/validera le prix des services EPA[5], l’URD aura pour tâche d’élaborer/faire élaborer et de faire accepter par les usagers des prix appropriés permettant d’assurer la viabilité financière des systèmes tout en respectant l’équité sociale et les capacités financières des populations. Les tarifs des services EPA seront validés par le Département de Contrôle et Régulation (DRC) de la Direction des Opérations Régionales (DOR) de la DINEPA.
Une troisième et dernière composante de la régulation est liée à la qualité de l’eau. Si les normes sont/seront définies par le Département de la Qualité de l’Eau (DQE) de la DOR de la DINEPA, l’URD sera doté d’équipement d’analyse de l’eau et sera formé à leur usage. Il aura non seulement le rôle de faire appliquer les directives en vigueur[6] mais pourra aussi réaliser ou faire réaliser[7] des analyses de contrôle de la qualité de l’eau. Aux besoins, il réalisera aussi des formations sur la qualité de l’eau et le traitement de l’eau destinées par exemple aux opérateurs de réseaux.
Le contrôle des acteurs du secteur EPA au niveau du milieu rural des 10 départements du pays et de l’Ile de La Gonâve. Cette composante implique la coordination et le suivi de tous les acteurs EPA[8] agissant au niveau d’un département ou de l’Ile de La Gonâve. Pour ce faire, les URD devront effectuer le « mapping » des acteurs et des projets EPA et mettre en place une dynamique de coordination départementale et/ou locale. Si l’URD disposera d’outils de régulation systématiquement validés au niveau national, il sera en première ligne au niveau des départements pour assurer la prise en compte et la bonne utilisation de toutes les directives relatives au secteur EPA par l’ensemble des acteurs impliqués. Des mécanismes de suivi et de contrôle seront définis par la DINEPA. Ils pourront inclure de possibles sanctions en cas de non- respect des prescriptions en vigueur et définiront un cadre stricte de reporting des URD vis-à-vis des OREPA et du DMR et de la Direction des Affaires Juridiques (DAJ) de la DINEPA. Cependant, le contrôle n’implique pas seulement celui des URD vis-à-vis de « leur » patrimoine ou acteurs mais aussi celui des OREPA ou de la DINEPA relativement aux URD eux-mêmes. Finalement, pour la compilation, la vérification et la mise à disposition des données du secteur, les URD agiront en respectant les procédures et en coordination avec les représentants de l’Observatoire Nationale de la DINEPA.
C’est dans cette perspective que la DINEPA se propose de recruter un membre de l’URD du Nord avec une spécialisation administrative, commerciale et financière et un membre de l’URD du Nord’Est avec une spécialisation administrative, commerciale et financière.
Responsabilités et descriptions de tâches
Sous la supervision directe du Directeur régional de l’OREPA Nord et en lien avec le Département du Milieu Rural de la DINEPA, le représentant de l’URD avec spécialisation administrative, commerciale et financière :
  • Est le responsable de la mise en œuvre et de l’application des directives administratives, commerciales et financières 9 du secteur EPA pour le milieu rural par tous les acteurs ;
  • Est le responsable de la supervision des activités liées à la gestion administrative, commerciale et/ou financière des entités de gestion des infrastructures EPA[9] dans le cadre de projet financé par la DINEPA ou faisant l’objet d’un protocole d’accord avec la DINEPA ;
  • Est le responsable de la gestion administrative et financière du bureau de l’URD et des projets conduits par l’URD ;
  • Est le responsable hiérarchique du personnel de la division administrative, commerciale et financière de l’URD tel que comptable, administrateur, chauffeur, gardien, personnel de maison, etc. A ce titre, il est impliqué dans la définition des termes de référence, le recrutement et l’évaluation de ce personnel ;
  • Est le responsable du suivi des indicateurs administratifs, commerciaux et financiers de performance liés à la mise en œuvre de projets ou au suivi du fonctionnement des infrastructures gérées par un CAEPA, un CPE et/ou un OP ;
  • Est le responsable du reporting administratif, commercial et financier (envers l’OREPA et/ou la DINEPA) régulier ou sur demande (de l’OREPA et/ou de la DINEPA);
  • Est le garant du bon fonctionnement[10] de l’équipe de la division administrative, commerciale et financière de l’URD et en particulier de son interaction sur des aspects administratifs, commerciaux et financiers avec une équipe dédiée à la mise en œuvre d’un projet spécifique[11] ;
  • Participe à l’inventaire des acteurs du secteur EPA et des projets EPA réalisés ou en cours ;
  • Participe à la validation administrative, commerciale et/ou financière des nouveaux projets à réaliser par des acteurs du secteur EPA, notamment des ONG, en particulier sur le prix des services EPA et la viabilité financière des infrastructures ;
  • Participe à ou conduit des missions d’évaluation administrative, commerciale et/ou financière des entités de gestion des infrastructures EPA[12] et des enquêtes socio-économiques[13] et établit des rapports d’analyse détaillés ;
  • Participe à la réalisation ou la mise à jour des schémas directeurs pour le département ou la zone ;
  • Participe à la recherche de solutions administratives, commerciales et/ou financières vis-à-vis de la protection des ressources en eau en coordination avec tous les acteurs concernés[14];
  • Participe à la coordination des acteurs du secteur EPA impliqués dans le milieu rural, en particulier, est l’interlocuteur direct des référents administratifs, commerciaux et/ou financiers des acteurs concernés, notamment les ONG ;
  • Participe à l’élaboration d’outils de formation, de suivi et de contrôle des composantes administratives, commerciales et financières et assure leur mise en place et les formations nécessaires[15] ;
  • Participe à des formations de renforcement des capacités dans le domaine administratif, commercial et financier lorsque requis ;
  • Participe à des réponses aux urgences si nécessaire ;
  • Participe à la préparation des stratégies et politiques liées au développement de l’eau et de l’assainissement ;
  • Coordonne et travaille « en équipe » avec tous ses collègues de l’URD, en particulier les représentants avec spécialisation technique et sociale. Entretient également de bons rapports avec les autres représentants de la DINEPA au niveau départemental ou local, en particulier les membres des CTE ;
  • Aborde les questions EPA d’une manière transversale en intégrant notamment les composantes techniques et sociales dans ses réflexions et propositions ;
  • Est l’interlocuteur privilégié des autorités locales, des CAEPA, des CPE, des OP et/ou des TM sur les questions administratives, commerciales et financières. A ce titre, le représentant de l’URD avec spécialisation administrative, commerciale et financière dispense des formations ;
  • Recherche, ordonne et analyse toutes les informations ou données administratives, commerciales et financières pertinentes relatives au secteur EPA. Met à la disposition des acteurs du secteur des informations ou données administratives, commerciales et financières pertinentes ;
  • Informe rapidement son supérieur hiérarchique sur tout problème susceptible d’entraver la bonne mise en œuvre des missions de l’URD ;
  • Doit s’assurer de toute la logistique liée aux activités de l’URD ;
  • Est responsable de la petite caisse ;
  • Fais la compilation de tous les rapports reçus- techniques, administratifs ;
  • Est responsable des feuilles de présence ;
  • Assure le suivi des ordres de voyage ;
  • Est responsable du planning des déplacements de l’URD ;
  • Prépare avec le support des représentants de l’Unité Rurale Départementale les rapports techniques et financiers pour les activités en lien avec le fonds bilatéral ;
  • Effectue toutes autres activités qui s’intègrent dans le cadre des missions de l’URD.
Qualifications et aptitudes
  • Etre titulaire d’un diplôme en administration d’une université reconnue ;
  • Avoir au moins trois (3) ans d’expérience professionnelle dans un poste similaire ;
  • Maîtrise de la langue française et compétences au niveau de l’expression orale. Bonnes connaissances de l’anglais et /ou de l’espagnol ;
  • Avoir de solides connaissances dans la gestion des systèmes d’approvisionnement en eau potable et en assainissement en milieu rural ;
  • Bonne capacité de travailler en équipe ;
  • Être en mesure de se conformer aux dispositions du code d’éthique de l’institution et d’exécuter son travail avec intégrité et professionnalisme;
  • Avoir une bonne connaissance professionnelle des principaux logiciels informatiques bureautique ;
  • Avoir les compétences et l’expérience nécessaires pour mener à bien le mandat qui lui est confié ;
  • Domicilié dans la région Nord est un atout.
Lieu de travail
Le poste est basé dans l’OREPA Nord avec des déplacements fréquents.
Annexe : Acronymes et abréviations
AECID                   Agence Espagnole pour la Coopération et le Développement International
 ASEC                    Administration des Sections Communales
CAEPA                  Comité d’Approvisionnement en Eau Potable et d’Assainissement
 CASEC                 Conseils d’Administration des Sections Communales
CPE                        Comité de Point d’Eau
CTE                        Comité Technique d’Exploitation
DAF                       Direction Administrative et Financière
DCH                       Direction du Capital Humain
DCR                       Département de Contrôle et de Régulation
DINEPA                Direction Nationale de l’Eau Potable et de l’Assainissement
 DOR                     Direction des Opérations Régionales
DMR                     Département du Milieu Rural
DQE                       Département de la Qualité de l’Eau
DT                          Direction Technique
EPA                       Eau Potable et Assainissement
EPAD                    Eau Potable et Assainissement en Milieu Rural Durable
MSPP                   Ministère de la Santé Public et de la Population
OI                               Organisation Internationale
ON                         Observatoire National
ONG                     Organisation Non Gouvernementale
OREPA                 Office Régional d’Eau Potable et d’Assainissement
PNUD                   Programme des Nations Unies pour le Développement
TM                         Techniciens Municipaux
URD                      Unité Rurale Départementale
Lieu:
OREPA Nord
Secteur :
Eau Potable, Assainissement
Type :
Temps-plein
Nombre de poste
·   1 dans le département du Nord
·   1 dans le département du Nord’Est
SVP envoyez vos candidatures à:
Par Courrier physique à:
DIRECTION NATIONALE DE L’EAU POTABLE ET DE L’ASSAINISSEMENT
4, Angle Rue Metellus et Route Ibo Lélé.
Pétion-Ville, Haïti.
Prière de noter sur l’enveloppe
« Unité Rurale Départementale (URD)/Spécialisation administrative, commerciale et financière.»
Choisir le département du Nord OU le Département du Nord’Est
Par Courrier électronique à :
•    [email protected]
•     [email protected]
Prière de noter comme sujet  « Unité Rurale Départementale (URD)/Spécialisation administrative, commerciale et financière.»
 
Choisir le département du Nord OU le Département du Nord’Est
Les candidats sont priés de soumettre un CV, une lettre de motivation et 3 références. A noter que tous les fichiers doivent être en format pdf
 La DINEPA n’acceptera pas d’appels téléphoniques à ce sujet. Les candidats sélectionnés seront contactés pour des entretiens ou informations supplémentaires.
Les candidatures sont acceptées jusqu’au jeudi 19 octobre 2017 à 14h30.
 
  Guito EDOUARD
  Directeur Général
[1] D’après l’organisation Internationale de l’Eau (OIE), en 2007, 55% de  la population Haïtienne vit des localité de moins de 1,000 habitants.
[2] Fonds/programmes gérés directement par la DINEPA comme le fond bilatéral (AECID) ou le programme EPAR.
[3] Conformément aux procédures et directives de l’Observatoire National de la DINEPA
[4] Par exemple : Des directives techniques, les statuts des CAEPA ou des CTE, les contrats de délégation de gestion, des notes orientations stratégiques, des fiches de suivi et de reporting, du matériel de didactique, etc.
[5]En signant notamment les statuts du CAEPA, les contrats de délégation de gestion et les statuts du CPE
[6] A défaut de normes nationales, il existe des normes internationales
[7]Les CAEPA notamment seront équipés et formés pour effectuer le contrôle du chlore résiduel
[8] Comme les ONG, les OI, certaines églises, le secteur privé, les bailleurs de fonds, les collectivités territoriales, les représentants départementaux des ministères ou directions « connexes » au secteur EPA (Santé Public, Education Nationale, Environnement, Agriculture, Protection Civile, etc.), etc.
[9] Incluant le calcul du prix du service EPA, l’établissement de plans financiers, l’ouverture et la gestion de comptes
[10] Respect des procédures, cadre et atmosphère de travail appropriés etc
[11] Tel que le projet EPAR (dans les départements du Sud, des Nippes et de la Grande Anse et de l’Artibonite), le projet PNUD (dans le département du Sud Est), le projet AECID (dans les départements du Sud’Est et du Centre), etc.
[12] CAEPA, CPE et/ou OP
[13] En particulier sur l’évaluation de la propension des populations à payer les services EPA
[14] Notamment le Ministère de l’Agriculture, le Ministère de l’Environnement, les autorités locales et les populations
résidentes.
[15] En particulier dans le cadre de la mise en place des CEAPA et CPE

Consultez aussi

Ingénieur de suivi / Département Réponses aux Urgences

Contexte La Direction Nationale de l’Eau Potable et de l’Assainissement (DINEPA), dans le cadre de ...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *