samedi 20 juillet 2019
Accueil / Avis divers / Avis de recrutement / APPEL A CANDIDATURE | COORDONATEUR DE PROJET EPARD

APPEL A CANDIDATURE | COORDONATEUR DE PROJET EPARD

 

République d’Haïti

Direction Nationale de l’Eau Potable et de l’Assainissement

APPEL A CANDIDATURE

Titre: COORDONNATEUR PROJET EPARD Date Limite d’acceptation:  

29 juillet 2019

 

TERMES DE REFERENCE 

COORDONATEUR DE PROJET EPARD

Contexte général

En 2007, l’État haïtien avec un financement de la Banque Mondiale (BM) et la Banque Interaméricaine pour le Développement (BID), avait mis en place un vaste programme dénommé programme Eau Potable et Assainissement en Milieu Rural (EPAR) dont l’objectif était d’accroître la couverture en eau potable et de l’assainissement en milieu rural.

Ce programme a duré 5 ans et a permis de construire 31 Système d’Eau Potable (SAEP) dans les départements du Sud, des Nippes et de la Grand Anse. L’une des innovations technique et organisationnelle introduite dans ce programme, et conformément à la LOI CADRE No. : CL01-2009-001 portant organisation du secteur, est l’ouverture du secteur aux opérateurs privés et le paiement de l’eau au volume. Ce processus suit son cours avec tout ce que cela charrie comme flottements ou balbutiements, d’abord au niveau des acteurs locaux pour la maitrise de leurs nouvelles responsabilités, puis et, surtout la capacité des OP à maitriser la gestion technique, financière et administrative.

Neuf mois après le tremblement de terre du 12 janvier 2010, une épidémie de choléra s’est propagée à travers tout le pays avec, à ce jour plus de 8,810 décès et 725,600 personnes qui ont été affectées. Même si la tendance des cas et des décès a baissé significativement, la situation reste inacceptable et mobilise de plus en plus la communauté internationale, avec des rencontres de haut niveau, comme celle du 11 avril 2014, entre les Nations Unies, la Banque Mondiale, la BID et les partenaires techniques, pour appuyer les efforts du gouvernement haïtien. Durant toutes ces rencontres et conformément aux résultats des experts travaillant sur le terrain, il ressort que l’eau potable et l’assainissement restent la pierre angulaire pour l’élimination du choléra.

Faisant sienne la conclusion des experts, la Banque Mondiale a décidé de poser les actes majeurs dans le secteur de l’eau et de l’assainissement, au côté des partenaires bilatéraux pour l’élimination du choléra. Ainsi, la Banque Mondiale a accordé en 2017 un nouveau Don au Gouvernement Haïtien afin d’éradiquer cette épidémie en Haïti, en agissant de façon directe dans les communes les plus affectées.[1] De plus, une partie de ces fonds est utilisée pour faire le bilan des investissements réalisés dans le cadre du programme EPAR, consolider les acquis et renforcer le rendement des infrastructures ainsi les capacités des acteurs, notamment les gestionnaires des systèmes ainsi que la Direction Nationale de l’Eau et de l’Assainissement (DINEPA) et ses structures décentralisées.

Le programme Eau Potable et Assainissement en Milieu Rural Durable (EPARD), financé par un don de cinquante millions de dollars américains de la Banque Mondiale (BM), s’inscrit dans le cadre de cette stratégie nationale qui vise à consolider les acquis de l’EPAR et aussi à la mise en œuvre de la nouvelle approche de gestion dans d’autres départements du pays. Précisons que cette approche passe par le paiement de l’eau au volume et la gestion des SAEP par un opérateur professionnel.

En octobre 2017, le Cyclone Matthew et les grandes pluies accompagnées de vents violents qui ont ravagé le Grand Sud d’Haïti ont provoqué d’énormes dégâts: la majorité des SAEP ont été endommagés, et plusieurs conduites traversant les rivières ont été emportées. L’épidémie de choléra a connu une remontée spectaculaire dans les départements touchés, et la DINEPA a dû lancer des travaux de remise en état des réseaux d’eau potable et installations d’assainissement. A court terme, des bouteilles d’eau ont été distribuées et de petites stations de potabilisation ont été installées au niveau de certaines communes. Le problème a été résolu pour les localités qui avaient bénéficié de la construction d’un SAEP et de blocs sanitaires, mais à date, peu a été fait pour les petites zones de moins de 1000 habitants dans les départements du Sud, des Nippes et de la Grand’Anse ainsi que dans le département du Nord-Ouest où plusieurs SAEP dans les zones côtières ont également subi des dégâts.

C’est dans cet ordre d’idée que la DINEPA a lancé deux (2) campagnes de forages dans le Grand Sud et le Nord-Ouest pour des interventions rapides, d’une part, au niveau des réseaux d’eau endommagés, et d’autre part, pour diagnostiquer et réhabiliter des SAEP dans des zones touchées par le choléra dans le Nord-Ouest, incluant une partie de l’Artibonite (Axe Gonaïves – Anse Rouge) et finalement élaborer des études de faisabilité au niveau des localités dépourvues de réseaux hydrauliques. Ces derniers travaux seront financés en partie par un don additionnel de la Banque Mondiale de vingt millions de dollars américains.

La DINEPA a la responsabilité de l’exécution du nouveau projet d’Eau Potable et d’Assainissement en Milieu Rural Durable (EPARD). Ce projet est financé par la Banque Mondiale (BM) avec des fonds de l’Association Internationale de Développement (IDA par ses sigles en anglais).

C’est dans cette perspective que la DINEPA se propose de recruter un coordonnateur ci-après nommé « le Consultant », pour réaliser les services pour une gestion effective des activités du projet définis dans les présents Termes de Référence. 

Objectif du poste et mission 

Sous l’autorité hiérarchique du Directeur Général et, le cas échéant, du Coordonnateur Général de la DINEPA, le Coordonnateur sera l’interlocuteur entre la Banque mondiale et la DINEPA pour la mise en œuvre et le suivi de toutes les activités techniques, sociales et financières (Gestion financière, passation du marché etc.) du projet.

Le Coordonnateur du projet relève de la Direction Technique. Il travaillera en étroite collaboration avec toutes les directions de la DINEPA et les directions régionales (OREPA), d’une part, et l’équipe de la Banque Mondiale, d’autre part, chacun en ce qui le concerne. Il s’assurera que les dossiers à caractère technique (rapports techniques, décomptes, TdR, contrats, etc.) aient reçus la validation ou le visa des différentes directions de la DINEPA concernées dans les délais impartis, préalablement à la transmission de ces dossiers pour Non Objection à la Banque Mondiale.

Dans le cadre de sa mission, il aura, entre autres, les responsabilités suivantes :

  1. Coordonner toutes les activités de mise en œuvre, leur suivi et leur évaluation en collaboration avec tous les acteurs impliqués notamment les prestataires de service, les consultants tant nationaux qu’internationaux;
  2. Assurer le suivi de :
  1. des différentes opérations du projet/programme;
    1. de l’étude pour la définition de la chaîne complète de la gestion des excréta pour les zones rurales et les petites villes, les études hydrogéologiques et géophysiques avec mise en place d’une base de données (composante 1 : appui institutionnel)
  2. de la mise en place du système comptable unifié ainsi celui des tableaux de bords,
  3. de la mise en œuvre du projet-pilote de protection des sources et des bassins versants,
  4. de l’ensemble des opérations d’études et de travaux de réhabilitation et d’extension de SAEP restant à lancer (composante 2).
  1. Suivre et évaluer l’avancement des activités selon l’échéancier établi pour le lancement des principales opérations de travaux afin de respecter la date limite pour la signature des contrats;
  2. Suivre et appliquer l’ensemble des décisions d’améliorations dans la mise en œuvre du projet décidées avec la Banque mondiale et compilées dans les différents aides mémoires;
  3. Suivre et mettre à jour régulièrement la programmation financière du projet (POA).
  1. Produire et documenter régulièrement à travers des rapports trimestriels le niveau de fonctionnement des SAEP dans les différents départements. Ces rapports mettront en exergue la situation financière, l’avancement des travaux de construction ou de réhabilitation, tant sur le plan technique que sur le plan de l’Ingénierie Sociale (IS) et de l’avancement des indicateurs de résultats du projet. Ces rapports seront produits en français et mis à la disposition de la DINEPA.
  2. Appliquer dans les moindres détails le Manuel d’Opération du projet/programme  EPARD, veiller à son application et prendre toutes les dispositions pour respecter le cadre de résultats du projet EPARD.
  3. Coordonner le personnel du projet et apporter, dès que requis, une assistance technique ou administrative aux parties prenantes du projet dans la réalisation des activités.
  4. S’assurer du respect des procédures de passation de marchés de la Banque Mondiale(BM) dans le cadre du projet.
  5. Faire le suivi avec la Passation de Marchés de la DINEPA et avec l’équipe des sauvegardes sociales et environnementales de la DINEPA sur l’état d’avancement des activités.
  1. Participer aux différentes réunions de suivi du projet organisées avec la BM et y représenter la DINEPA.
  2. Effectuer des visites de terrain pour évaluer les activités en cours et rencontrer, mobiliser et /ou former les personnes impliquées dans la mise en œuvre des activités.
  3. Être garant d’une bonne communication entre les différents acteurs du projet et particulièrement avec la Banque mondiale et signaler sans délai toute difficulté ou retard dans la mise en œuvre du projet.  

Compétences et qualifications requises 

  1. Compétences 
  1. Aptitudes techniques : expertise prouvée en programmation, et en management et gestion de projets (suivi-évaluation) ;
  2. Leadership : aptitude à superviser une équipe pluridisciplinaire et à coordonner les activités ; capacité à planifier et à organiser son propre travail ainsi que celui des autres;
  3. Bonne capacité de communication : aptitude à conduire des réunions; être capable d’écrire de façon claire et structurée et de bien s’exprimer oralement en français -l’anglais et/ou l’espagnol seraient un atout.
  4. Aptitude Technologique : maîtrise de l’outil informatique pour la rédaction de documents, préparation de présentations et maniement de statistiques ;
  5. Travail en groupe : un haut niveau de maitrise de soi, capacité d’interagir, d’établir et de maintenir de bonnes relations de travail dans le respect des diversités aussi bien avec les collègues qu’avec des personnes de cultures différentes.
  1. Qualifications
  1. Avoir une formation universitaire dans le domaine de la gestion de projets, dans l’ingénierie, l’économie ou tout autre domaine connexe;
  2. Être détenteur, au moins, d’une maitrise dans les domaines précités ;
  3.  Disposer d’une expérience professionnelle globale d’au minimum huit (8) ans;
  4. Disposer d’un minimum de cinq (5) ans d’expérience dans le domaine de la conduite de projets de coopération internationale;
  5.  Être familier au Secteur « Eau Potable et Assainissement », un atout;
  6. Être familier aux procédures de la Banque Mondiale et d’autres bailleurs, un atout;
  7. Avoir de l’expérience dans la conduite du projet communautaire avec la participation des communautés bénéficiaires, un atout ;
  8. Avoir de la capacité à coordonner et à gérer des équipes pluridisciplinaires et multiculturelles;
  9. Disposer d’une excellente maitrise de la langue française (parlée et écrite),
  10. Disposer d’une bonne maitrise de l’anglais et de l’espagnol, un atout. 

Conditions du contrat et les dispositions connexes 

a- Les conditions du contrat

La durée du contrat s’étend sur une période d’un an renouvelable. La rémunération est négociée selon la qualification et sur la base des expériences prouvées.

Niveau d’expérience : Au moins huit (8) années d’expérience dont cinq (5) années dans le domaine de la conduite de projets de coopération internationale;

Niveau d’études : Au moins, être détenteur d’une maitrise dans les domaines précités. Les primes de déplacements et toutes autres indemnités sont alignées sur la grille fixée par la DINEPA.

b- Les dispositions connexes

Le Coordonnateur du projet dispose :

  • d’un environnement et d’un espace de travail adéquat pour lui-même et pour ses collaborateurs immédiats. Un espace est disponible pour recevoir les consultants et les techniciens du terrain.
  • d’un véhicule en permanence et d’un chauffeur pour lui permettre de se rendre sur le terrain
  • d’un ordinateur portable lui permettant de travailler  en dehors du bureau
  • d’un véhicule tout terrain lui permettant de superviser son équipe et les chantiers.
   > Dossier de candidature à envoyer à:
Par courrier physique: DIRECTION NATIONALE DE L’EAU POTABLE ET DE L’ASSAINISSEMENT :

4, angle rue Métellus et route Ibo Lélé.

Pétion-ville, Haïti.

Prière de noter sur l’enveloppe :

«COORDONNATEUR DE PROJET EPARD»

Par courrier électronique: •    [email protected]

•     [email protected]

Prière de noter comme sujet :

 « COORDONNATEUR DE PROJET EPARD »

 

A noter que tous les fichiers doivent être soumis en format pdf.

  • Les candidats sont priés de soumettre un CV, une lettre de motivation en notifiant le poste souhaité  et 3 références aux adresses courriels ci-dessus (Obligatoires) La DINEPA n’acceptera pas d’appels téléphoniques à ce sujet.
  • Les candidats sélectionnés seront contactés pour des entretiens, des informations supplémentaires
  • Le poste est basé au siège de la DINEPA.

Le Dossier ne sera pas pris en compte sans la soumission du « Diplôme de maitrise »

Guito EDOUARD

Directeur Général

[1]Lors d’un deuxième évènement de haut niveau le 9 octobre 2014 à Washington, « Eau Propre, Assainissement Amélioré, Meilleure Santé : une Conférence pour Haïti », 16 communes prioritaires ont été identifiées.

About DINEPA HT

Consultez aussi

AVIS D’APPEL À CANDIDATURE DE  TROIS (3) CONSULTANTS POUR LA SUPERVISION DES TRAVAUX DE CONSTRUCTION ET DE RÉHABILITATION DE BLOCS SANITAIRES DANS LES ECOLES NATIONALES DU DÉPARTEMENT DU SUD

REPUBLIQUE  D’HAITI DIRECTION NATIONALE DE L’EAU POTABLE ET DE L’ASSAINISSEMENT (DINEPA)    OFFICE REGIONAL DE L’EAU ...

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *